Deux jours sur le lac le plus haut du monde : le lac Titicaca

lac-titicaca-monde

Infos côté Péruvien

Après avoir rencontré beaucoup de voyageurs, il nous est apparût que le côté péruvien du Lac Titicaca avait perdu de son authenticité au profit du tourisme de masse.
Ayant perdu pas mal de temps au Pérou (lire « Florent a testé pour vous le dentiste au Pérou »), et essayant d’éviter au maximum ce genre de tourisme, nous avons choisis de passer notre chemin et d’aller directement du côté bolivien.
Cependant, si toi tu as le temps, et que tu veux faire les îles du côté péruvien de façon plus authentique, sache que tu n’es pas obligé de passer par une agence. Tu peux contacter un certain Félix (ou Hospedaje Samary) qui vit à Llachon et qui accueille avec plaisir les touristes dans sa maison et leur fait visiter les îles alentours. Si tu as un peu de chance tu pourras même aller pêcher avec lui.

Le village de Llachon est accessible en bus jusqu’à Juliaca, puis il te faudra prendre 2 collectivos. Toutes les informations nécessaires se trouvent sur voyage-pérou.

Si tu n’es pas trop aventurier, tu peux également contacter Olga qui est une guide se trouvant à l’hôtel Cricarlet à Puno. Elle te fera visiter les îles de façon plus authentique et t’emmèneras notamment dans sa famille sur l’île d’Amantani.

Infos côté Bolivien

Nous n’avons pas d’hôtels « backpackeurs » à te conseiller sur Copacabana pour l’unique et bonne raison que nous y sommes allé fin Avril / début Mai en pleine fête de la Cruz qui soit dit en passant est annoncée début Avril dans le guide du routard 2016…

Ce que cela signifie ? Que tous les hôtels bons marchés sont complets et que les prix doublent ou triplent selon les hôtels. Concernant les restaurants, nous n’avons pas trouvé grand chose d’exceptionnel non plus.

Cependant, la fête de la Cruz est tout de même belle et impressionnante à voir. Imagine des centaines de péruviens et boliviens dansant en costumes traditionnels de 7h à 23h accompagnés de musiciens et de feux d’artifices, le tout avec de la bière coulant à flot. Amazing ! Une fois l’étonnement et l’émerveillement passés, nous décidons de partir sur l’Isla del Sol.

Isla del Sol

À 4000 mètres d’altitude, cette île est sur le lac navigable le plus haut au monde et également le seul d’eau douce en Amérique latine. L’île n’est habitée que par 2000 habitants pour une superficie de 14 km2 (oui on en fait rapidement le tour du coup 😄).

Isla del Sol ou Île du Soleil en français, mais pourquoi donc ce nom ? Car à l’époque des Incas, cette île était un sanctuaire qui abritait un temple avec des vierges dédiées au dieu… Soleil !

Note seulement que cette île est très importante dans l’histoire Inca, et que tous tes guides en Amérique latine t’en parleront pour faire référence à l’origine du peuple Inca. En effet, c’est de là que seraient partis Manco Capac et Mama Ocllo, fils du dieu soleil, pour fonder Cusco (le nombril du monde en quechua mais ça tu le sais déjà puisque tu as lu nos articles sur Cusco 😜).

Pour aller sur l’Isla del Sol, il te faudra faire le tour des agences afin de trouver un bateau pour t’y emmener. Pour la plupart, ce sont tous les mêmes.

Et, voici le bateau avec lequel nous sommes partis 😂.

Concernant les prix, il faut compter 25Bs pour un aller et 50Bs pour un aller-retour. Attention, pour ce dernier, il n’est valable que si tu le réalises dans la même journée. Si tu as le temps, nous te conseillons de passer au moins une nuit sur cette île afin de profiter de son calme et de sa beauté. Nous te conseillons d’arriver au Nord de l’île et de repartir du Sud. Pour traverser l’île, tu as deux sentiers possibles, un par la côte et le second par le centre (chemin des crêtes). Personnellement, nous avons opté pour la seconde option afin de profiter des vues exceptionnelles qu’offrent les différents miradors. Sache tout de même qu’avant d’arriver au Sud tu auras 3 péages terrestres. Ces péages ont pour but d’aider les 3 communautés locales dans le développement de l’île. Le premier est de 10 Bs, tu peux l’acheter au musée si tu le souhaites (il comprend l’entrée du musée, la visite des ruines et le plus important, le droit de passage).

Pas mal le coucher de soleil ! Ça vaut le coup de rester une nuit sur place 😉

Après avoir franchi le centre de l’île, tu tomberas sur le second péage à 25 Bs /personne. Enfin, juste avant d’arriver au Sud, tu devras t’acquitter de 5Bs /personne.

Si tu es comme nous, avec un petit budget, mais que tu souhaites avoir une chambre avec une vue exceptionnelle sur le lac, alors El Paraiso del Inca est fait pour toi. Pour le trouver, il te faudra traverser tout le village. Après le dernier péage, tu devras presque descendre jusqu’à la plage. Évidemment, la remontée vers les différents restaurants le soir sera un peu compliquée (n’oublie pas ta lampe frontale). Compte, 60 Bs pour une matrimoniale avec salle de bain commune ou bien 80 BS pour une privative (prix pour deux).

Et oui ! C’est la vue du lit 😯!

Mise en garde : En arrivant sur l’île, des charmantes dames t’attendront avec des sandwichs à t’en faire baver d’envie. Ne fait pas comme Blanche Neige et résiste à la tentation. En effet, Angeline a été malade comme jamais 24 heures après. Et c’est seulement après avoir expulsé ce fameux sandwich qu’elle s’est sentie mieux (24h après !).

Bref, pour rentrer à Copacabana le lendemain, tu peux acheter ton billet directement sur le port quelques minutes avant le départ du bateau. Nous avons pris le premier bateau de 8h mais il y en a également à 8h30, 10h30 etc. Attention, celui de 10h30 repasse par le Nord avant de retourner sur Copacabana, (30 min supplémentaires). Sinon, compte environ 2h de trajet et préfère t’installer sur le toit pour faire de magnifiques photos (couvre toi bien il caille !).

À très vite !

Angeline & Florent

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Laisser un commentaire

*

error: Bien essayé 😜!