Potosi, ville des mineurs !

potosi-villemineurs

À 3 longues heures de bus de sucre (oui les heures sont toujours longues dans les bus boliviens) se trouve la ville la plus haute au monde de plus de 100 000 habitants.
La ville est bien moins jolie que Sucre mais possède tout de même un charme propre à elle avec ses bus dont les pots d’échappement à hauteur du visage lâche une fumée noire en passant près de vous dans la rue. Ok ok on est mauvaise langue là mais bon n’oublie pas ton masque pour te balader dans les rues. En plus, tu pourras le rentabiliser en l’utilisant dans les mines 😜.

C’est quoi leur problème aux boliviens?

Le titre est un peu provocateur mais c’est franchement ce qu’on s’est dit en arrivant en Bolivie. Avec ta tête de gringo, tu es souvent vu comme une liasse de billets sur pattes puis c’est pas parce que tu leur achètes un service ou un produit qu’ils vont être aimable avec toi. On te rassure on a aussi rencontré plein de boliviens adorables mais il est vrai que la différence avec le Pérou est énorme et vaut mieux le savoir !
Pour comprendre les boliviens et leur réticence envers les étrangers il faut aussi comprendre l’histoire du pays et plus spécifiquement de Potosi. Tout près de Potosi, se trouve une montagne. Une montagne qui regorge d’argent et autres minerais. A l’époque des conquistadors, cette mine était la première source d’argent au monde. Bien sûr, elle a été plus qu’exploitée par les espagnols qui forcèrent les boliviens (et autres populations esclaves comme les africains qui non habitués à cet environnement mourèrent les premiers) à extraire les minerais pour eux. De même le désert d’Atacama appartenait à la Bolivie avant. Mais ça c’était avant et ce sera le sujet d’un autre article.
Alors oui comment demander à une population qui sort de la dictature et qui s’est fait voler toutes ses richesses par des étrangers d’accueillir ces mêmes étrangers à bras ouverts.

Et sinon la visite des mines on en pense quoi?

Et oui nous avons beau être des backpackeurs comme on dit, on reste des touristes qui visitent les principaux attraits du pays (surtout quand tu fais le choix de ne passer que 15 jours dans le pays en question). Alors oui nous sommes allés visiter les mines d’argent de Potosi. Et non l’ambiance n’est pas au beau fixe avec les mineurs on te prévient tout de suite. Nous avons vu un article d’un autre blogueur intitulé « les mines, tourisme de la misère » et ce n’est pas faux. 😞
Après il faut savoir que c’est ce fameux tourisme de la misère qui a permis à des mineurs de se reconvertir en guides ! Par ailleurs, une partie de l’argent que tu verses à l’agence pour payer ta visite revient aux mineurs (en tout c’était le cas avec notre agence).
Première chose, l’agence te fait passer par le marché pour acheter des cadeaux aux mineurs. Les cadeaux les plus courants sont des rafraîchissements et des sachets de feuilles de coca. Nous avons fait le choix d’emporter des cahiers et crayons de couleur pour leurs enfants en plus. Chose amusante (ou pas faut voir) en compagnie de ton guide tu peux acheter de la dynamite (toujours pour offrir aux mineurs bien sûr, pas pour ta consommation personnelle) !!! 😱

Bref, ensuite on passe à la partie amusante, tu vas t’habiller en conséquent pour visiter les mines. Et voilà à quoi tu vas ressembler à peu de choses près…

Et c’est partie pour la visite! En premier lieu, ton guide t’emmènera à l’usine qui traite les minerais apportés par les mineurs. Ici les conditions de travail sont assez flippantes, juge par toi même ..

Et voici les mineurs.

Je pense qu’ils n’acceptent notre présence que parce que nous leur offrons des « cadeaux ». Mais comme nous ils sont curieux, alors si tu peux échanger quelques mots d’espagnols avec eux ce serait plus sympa…
Ici ton guide t’expliquera que les mineurs sont payés en fonction du poids et de la qualité de ce qu’ils rapportent. La qualité n’est jugée que sur un échantillon. L’argent et autres minerais sont ensuite extraits des roches et envoyés à divers industriels.

Dernière partie, les mines en elles mêmes. Attention âmes sensibles s’abstenir ! Les conditions de travail des mineurs sont effroyables. Tu vas marcher dans une eau malodorante, parfois courbé en 2, parfois presque à quatre pattes si tu fais 1m86 comme Florent, tu devras passer sous des stalagtites qu’il ne faut surtout pas toucher car toxiques, tu auras du mal à respirer à cause de la chaleur, des odeurs et de ton masque, tu te cogneras souvent la tête (ou plutôt le casque), tu tomberas peut être, tu monteras des échelles en bois assez raides et à bout de souffle tu te demanderas comment on peut survivre dans de telles conditions. Et bien on ne peut pas ! L’espérance de vie des mineurs tourne autour de 40 ans. Notre guide était un ancien mineur alors on s’est permis de lui demander: pourquoi continuer à travailler dans les mines étant donné les conditions et le peu de profit (les mines ne sont plus ce qu’elles étaient depuis le passage des conquistadors) ? Et bien parce que les boliviens qui travaillent ici espèrent toujours tomber sur le filon qui les rendra riche. Et les rares à qui ça arrive ravivent cet espoir. Et aussi car c’est un métier qui se transmet de génération en génération. Être mineur est une fierté. Chaque mineur a un endroit qui lui est dédié (confié par la coopérative à qui il paye 700 Bs – environ 100€ – tous les 3 ans) et qu’il transmet ensuite à son fils. Notre guide nous a d’ailleurs confié vouloir retourner travaillé aux mines dans quelques années.
Et à la fin de la visite le guide aura prévu une petite surprise… Tu iras voir le dieu que bénissent les mineurs. Au fond d’une grotte, tu boiras de l’alcool à 96 degrés 😰 et ton guide priera pour que tu te maries et ais au moins deux enfants 😂 (oui ils sont restés assez vieux jeu en Bolivie).

Des conseils pour cette visite?

N’appréhende pas trop, ça se fait assez bien finalement, surtout avec un guide comme le nôtre. Pas besoin d’équipement particulier, tout est fourni par l’agence. Pense juste à protéger ton appareil photo car il y a beaucoup de poussière. Reste respectueux face aux mineurs et évite de pouffer de rire parce que tu ne comprends pas ce qu’ils te disent. Tu sais, eux non plus ne comprennent pas ce que tu dis 😉. Tout ce que nous avons acheté a trouvé preneur et finalement les cahiers et crayons de couleur sont allés à deux enfants de la montagne comme on les appelle ici car leur papa a été pris par la mine. Alors, n’hésite pas à acheter des cadeaux pour les enfants. Tu auras le droit à de magnifiques sourires en échange 😉. Pour ce qui est de l’agence, nous sommes passés par celle recommandée dans le Routard (enfin une chose de bien dans ce fichu guide!), Realdeal, juste à côté de la Casa de la Moneda. Compte 150 Bs par personne et évite les dimanche et lundi pour les visites car les mineurs ne travaillent pas.

Mais ils sont fous ces boliviens ?

Après notre visite aux mines nous sommes partis en quête d’un restaurant avec Louis et Gaëlle nos nouveaux amis. Et là alors que nous mangions tranquillement, nous voyons des centaines de boliviens passaient dans la rue en criant. Nous entendons également des explosions. Le restaurateur nous rassure juste une manifestation on ne risque rien. Très bien. Nous sortons dans la rue au milieu de tous ces gens qui crient des choses incompréhensibles et essayons tant bien que mal de nous rendre au musée de la monnaie. Et là au carrefour d’une rue alors que nous apercevons le dit musée, une autre horde de boliviens se dirige vers nous. Sauf que cette fois ci ils ne font pas que crier pour manifester leur mécontentement, ils lancent de la dynamite!!! Oui comme ça au milieu de la rue !!! Les murs et le sol tremblent à chaque dynamite qui explose, autant vous dire qu’on ne faisait pas les malins ! On a donc fait la seule chose à faire: courir!! Nous sommes partis en courant direction le musée à quelques mètres. Et là face à nous, l’immense porte en bois du musée …fermée ! Nous avons frappé aussi fort que possible. Ils nous ont finalement ouvert ouf !! Mais où est Florent ? C’est pas vrai il est resté dans la rue fasciné par la dynamite alors que le mec du musée nous dit qu’il doit fermer la porte ! Allez grouille rentre ! Ouf c’est bon on est tous les 4 sains et saufs! A l’intérieur de cet immense musée nous entendons les boliviens se déchaînaient à l’extérieur. Les murs tremblent et les bruits résonnent de façon impressionnante à chaque explosion. Face à nous des dizaines de militaires planqués faut bien le dire. On se serait cru en guerre …

Et sinon le musée de la monnaie ça donne quoi?

Beaucoup de voyageurs nous l’avait recommandé car c’était vraiment intéressant selon eux. Alors je sais pas si on est mal tombé (mauvaise guide inintéressante) ou bien si c’est le musée qui paraissait trop plat après l’excitation des dernières minutes mais nous n’y avons pas vu un grand intérêt. Surtout vu les 40Bs déboursés par personne sans compter les 20bs pour le droit de prendre des photos!

Où dormir

Hostal Compania de Jesus

Alors il faut savoir que Potosi c’est haut alors forcément il n’y fait pas très chaud. Nous n’y avons dormi qu’une nuit alors nous n’étions pas trop regardant. Nous avons choisi un hôtel en plein centre où nous n’avons payé que 80bs la nuit pour une matrimoniale avec salle de bain partagée et petit-dej compris. Cet hôtel nous avait été recommandé par d’autres voyageurs. Et même s’il n’y fait pas chaud l’accueil lui est plus que chaleureux. La gérante nous a même laissé prendre une douche en revenant des mines alors que nous avions déjà rendu la chambre !

Où manger

Ha ha 😂😂😂 bon courage !
Les 3/4 des restaurants conseillés dans le routard sont inexistants 😵.

Allez amuse toi bien à Potosi et n’hésite pas à ajouter des adresses de restaurants en commentaires. Si ça peut éviter à d’autres de passer 1 heure à chercher où manger comme nous…

Angeline & Florent

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

  • Répondre
    odile SUZANNE
    18 juin 2016 à 17 h 28 min

    génial ! comme d’hab. on a toujours plaisir à vous lire et on vit votre aventure, heureusement nous savons certaines choses après-coup cela vaut mieux pour nous !!!

  • Laisser un commentaire

    *

    error: Bien essayé 😜!