San Pedro d’Atacama et son désert

Et c’est parti pour le désert le plus aride au monde et ses paysages sauvages dignes d’une autre planète ! 

Comment se rendre à San Pedro de Atacama d’Uyuni ?

Tu viens de faire une excursion de plusieurs jours en 4×4 dans le Salar d’Uyuni et maintenant tu voudrais te rendre à San Pedro de Atacama au Chili ? Si tu es prévoyant, tu as déjà négocié avec ton agence, pour que ton trip se termine au Chili. Dans ce cas, ton agence gère tout. Deuxième possibilité, tu n’es pas du tout prévoyant (comme nous quoi) et tu te retrouves à Uyuni sans trop savoir comment t’y prendre.

La première solution est de passer par une agence qui pourra t’emmener en 4×4 au Chili. Cette solution a l’avantage d’être la plus rapide mais aussi la plus chère. Environs 350 Bs par personne (repas, nuit et sac de couchage compris) auxquels il faudra rajouter le prix de l’entrée du parc national si ton ticket a expiré (aïe! il faut rajouter 300 Bs). Oui souviens toi quand tu as fait ta petite balade dans le Salar d’Uyuni, tu as du payer un droit d’entrée dans le parc national et on t’as donné un ticket avec une validité de 4 jours, c’est celui-ci qu’il te faudra montrer ou bien repayer.

Si comme nous, tu n’as pas envie de payer si cher et surtout que tu en as ras le bol du 4×4 et des nuits glaciales dans ces auberges sans douche, tu peux prendre le bus tout simplement. Une seule compagnie de bus te permet de prendre un billet d’Uyuni pour San Pedro. Nous ne nous souvenons plus du nom car ils sont presque tous identiques mais tu la trouveras facilement dans l’avenue Arce. Il y a des pancartes avec les destinations notées dessus à l’extérieur des bureaux. Le bus part à 4 heures du matin. Le prix du billet est d’environs 180 Bs. Prix que tu verras fondre comme neige au soleil en venant l’acheter en fin de journée, voir même à 3h30 du matin pour les plus téméraires. Pas si téméraire que ça en fait car il n’y avait pas grand monde dans le bus donc tu ne devrais pas prendre trop de risques en te pointant 30 minutes avant. Le bus arrivera le premier à la frontière où tu devras descendre pour faire tamponner ton passeport et t’acquitter d’une taxe d’environs 15 Bs. Tes sacs seront ensuite fouillés par des chiens et des agents (à la recherche de végétaux, graines, fruits essentiellement). Puis, ton bus t’emmènera à Atacama d’où tu prendras une navette pour San Pedro. Tu arriveras à San Pedro vers 17 heures.

Ha oui ! Et contrairement à ce que dit le Guide du Routard 2016, il n’est plus possible depuis plusieurs années de prendre le train pour faire ce trajet.

Des bons plans pour dormir à San Pedro ?

Une fois arrivé à San Pedro, il te faudra trouver un logement. En arrivant en fin d’après-midi malheureusement la plupart des hôtels sympas et bons marchés seront pleins. Tu peux donc faire comme nous et passer ta première nuit à l’costal Mama Tierra, Calle Pachamama, à 24 000$Ch la matrimoniale (cuisine seulement pour le petit-dej, douches chaudes communes, wifi quand il fonctionne, espace extérieur). Puis le lendemain tu peux partir en direction de la Residencial Vilacoyo (rue Tocopilla) où tu ne paieras que 16 000$Ch ta chambre matrimoniale avec salle de bain à partager. Les deux gérantes sont adorables. Tu auras peut être un peu moins de confort mais tu as une petite cuisine à disposition, un espace extérieur agréable, du wifi (mon tu es dans le désert ne t’attends pas à une connexion de malade) et des douches chaudes. Que demander de plus ?

Que faire, que voir à San Pedro ?

Oulaaaa beaucoup, beaucoup de choses. Tout dépend de ce que tu as fait avant aussi. Quand nous avions visité le Salar d’Uyuni, nous étions partis de Tupiza afin de voir le Sud Lipez. Et autant savoir que beaucoup de paysages à Atacama sont similaires au Sud Lipez.

Nous avons fait la Valle de la Muerte à vélo. Nous avons loué un vélo (6000$Ch la journée), pris les cartes données par le loueur et sommes partis à l’aventure. Attention à la chaleur, mieux vaut partir en fin de journée ou très tôt le matin. Encore une fois, contrairement à ce que dit le Guide du Routard du Chili 2017 (oui oui 2017!), l’entrée de la Vallée de la Mort a été nettoyée et il y a un péage. 2000$Ch si tu peux présenter une carte étudiante, sinon c’est 3000. La Vallée de la Mort est très facile d’accès de San Pedro. Par contre sache que rouler dans le sable sur place est une autre affaire… mais complètement faisable malgré tout. Les paysages sont très rouges et ressemblent un peu à ce qu’on verrait si la NASA nous envoyait en mission sur Mars (mais bon comme il y a peu de chances que ça arrive autant venir les voir ici). D’ailleurs pour la petite histoire, c’est un belge qui a découvert la vallée. Il l’a nommée la Valle de la Marte (Vallée de Mars) en référence a ses paysages martiens. Mais bon tu sais ce que c’est (ou en tout cas nous on sait ce que c’est), il y a eu quelques problèmes de compréhension entre le belge et les habitants de l’époque ce qui a transformé « marte » en « muerte ». Tu me diras c’est plus excitant comme ça non ?

Il y a également la Valle de la Luna aux paysages lunaires, comme son nom l’indique. Nous n’y sommes pas allés par manque de temps. Tu peux également t’y rendre à vélo (mais plus loin et plus difficile) ou bien avec l’une des nombreuses agences en ville.

Nous avons voulu tenté la Valle Arcoiris ou vallée arc-en-ciel car nous avions vu des photos fabuleuses et cela paraissait très différent de ce que nous avions déjà fait. Bon, ben ça n’ait en fait rien à voir avec les photos. Malheureusement, elles avaient été plus que retouchées. La sortie fut donc un peu décevante pour nous.

Si tu veux vraiment vivre des expériences uniques et inoubliables à San Pedro et que tu es prêt à y mettre le prix, nous te conseillons 2 choses :

L’observation des étoiles avec SPACE. Attention il est indispensable de réserver à l’avance sur leur site (au moins 1 à 2 semaines avant). Il te faudra compter environs 20 000$Ch par personne. C’est un astronome français et sa femme chilienne qui t’accueilleront. Des séances en français sont donc disponibles. Ils te donnent RDV le soir en ville et passent te chercher en bus et te ramènent. Attention les semaines de pleine lune, le ciel est trop clair pour pouvoir bien voir quoi que ce soit. L’agence n’organise donc pas de sortie (dommage pour nous, nous sommes tombés une de ces semaines). Pareil quand il y a trop de nuages, les sorties sont annulées. Nous avons quand même constaté que d’autres agences, moins pointilleuses, proposaient tout de même une observation des étoiles ces soirs là. Attention à la qualité des prestations !

Faire une excursion avec Santiago Atias !! Un chilien qui a longtemps vécu en France et qui parle parfaitement français. Autant que tu le saches, il est rêveur, poétique, passionné et on se laisse facilement emporter dans son univers. Tu verras les mêmes sites qu’avec les autres agences en ville mais avec tout un tas d’anecdotes passionnantes et un groupe avec qui tu lieras forcément des liens. Toutes les agences en villes font les mêmes excursions, aux mêmes endroits, aux mêmes heures. Facile donc pour Santiago de t’y emmener quand il n’y a personne ! Un vrai bonheur ! Attention, il n’a pas d’agence en ville, simplement un site web sur lequel tu peux prendre contact avec lui. Un premier RDV sera organisé en ville où il te fera découvrir la ville à sa manière avec les autres personnes qui veulent partir avec lui cette semaine là. Il expliquera ensuite chaque excursion de la semaine et tu t’inscriras à celle(s) que tu veux si tu penses que ça peux te convenir. Il est un peu plus cher que les autres agences (tu trouveras tous les prix sur son site) mais ça vaut tellement le coup ! Essaie au moins d’en faire une. Nous, nous avons choisi de faire l’excursion  « Geysers del Tatio au coucher du soleil… avec barbecue à la chilienne le midi ». Exceptionnel !!!

Et si tu veux voir quelques photos, n’hésite pas à te rendre ici.

Les compagnies de bus pour quitter San Pedro

Il en existe deux principales : TurBus et Pullman. Ce sont les deux principales compagnies de bus au Chili. D’expérience nous te recommandons fortement Pullman ! Avec Turbus, nous avons eu le droit à un bus qui avait une fuite de carburant. Mais pas une petite fuite attention ! C’est nous qui avons prévenu les chauffeurs qu’il y avait une odeur suffocante de carburant sur l’arrière du bus (étonnant que personne d’autre ne s’en soit rendu compte). Nous perdions des litres et des litres de gasoil sur la route depuis des kilomètres. Le bus aurait pu prendre feu ! Au milieu de la nuit donc, nous avons changé de bus sans que personne ne nous explique comment la suite du voyage allait se passer. Nous nous sommes retrouvés dans un bus qui puait l’urine !!! Génial ! Un bus qui pue l’essence contre un qui pue l’urine ! Au moins l’urine ne prend pas feu ! Des gens qui avaient payés des cama (version plus confort) se sont retrouvés en semi-cama sans remboursement ni compensation ! Et nous avons du changer 4 fois de bus au lieu d’une seule fois ! Personne à la compagnie n’était au courant de ce qui s’était passé. Personne n’avait préparé de bus pour nous emmener jusque notre destination finale. Heureusement nous étions une dizaine et avec des chiliens qui ont su se faire entendre… Bref, prend Pullman !

Bon voyage !

Angeline & Florent

Commentaires

Laisser un commentaire

*

error: Bien essayé 😜!